Une culture philanthropique familiale et d'entreprise

Le partage, la générosité et l’entraide font partie, non seulement de la culture de l’entreprise Pharmascience depuis sa fondation, mais aussi de celle de la famille Goodman, principaux actionnaires de la compagnie.

Déjà très impliquée au sein la communauté, la famille Goodman a décidé d’apporter un soutien à la Fondation à la suite du grave accident de vélo subi par Jonathan Goodman, le frère de l’actuel président de Pharmascience, M. David Goodman. Son passage à l’Hôpital a inspiré les bonnes actions de la famille.

Ce malheur a permis de constater le dévouement de tous les membres du personnel. «Le traitement que Jonathan a reçu a été exceptionnel du premier jour où il est arrivé aux soins intensifs, jusqu’à sa sortie de l’Hôpital. Les infirmières, les infirmiers, les médecins et tous les membres du personnel ont fait le mieux pour lui», a déclaré David Goodman.

Identifiant la difficulté pour les visiteurs de ne pas disposer d’installations permettant de rester le plus longtemps possible au chevet de leurs proches ou de vivre leurs angoisses loin des regards indiscrets, un projet a pris forme dans la tête des membres de cette famille. Un don substantiel effectué à la Fondation de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal a permis d’aménager une salle pour les familles afin qu’elles puissent se rassembler pour vivre leurs grandes émotions en toute quiétude.

Cette initiative souligne les valeurs de Pharmascience et la vision de la famille Goodman. Trouver des solutions novatrices pour répondre à des besoins en santé est la vision qui a propulsé Pharmascience au rang de deuxième plus grande entreprise privée de l’industrie pharmaceutique au Canada.

Pour David Goodman, il n’y a aucun doute que le leadership est une valeur de base qui doit se transmettre. «Tant la direction que les employés doivent agir en vrais leaders. Il nous faut exercer notre devoir de responsabilité envers les gens qui travaillent pour nous. Nous ne pouvons pas nous prétendre leaders de nos vies sans être responsables des personnes qui nous entourent», a insisté M. Goodman en précisant l’importance de redonner aux communautés dans lesquelles nous travaillons et vivons.

Retour à la liste des témoignages