Jacques Douesnard : un être généreux jusqu'à son dernier souffle

Homme de défis et de conviction, M. Jacques Douesnard, aujourd’hui décédé, avait le regard tourné vers le Népal, le 4 mai 2012 et regardait avec grand intérêt  Yves Campbell, à l’époque inhalothérapeute à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, compléter son ascension jusqu’au sommet de l’Island Peak, à 6189 mètres de hauteur.

Le but de cette formidable ascension était d’amasser des fonds au bénéfice du Centre de réadaptation cardio-respiratoire Jean-Jacques-Gauthier de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, dont les locaux sont situés au YMCA de Cartierville.

De fait, de son lit d’hôpital où il reposait, très affaibli par un cancer, Jacques Douesnard a été mis au courant du projet d’Yves Campbell et a tout de suite sauté dans l’aventure. Il a aidé ce dernier à amasser les 5 000 $ de dons obligatoires pour que l’inhalothérapeute puisse s’envoler vers le Népal.

M. Douesnard a mobilisé des dizaines de personnes, dont les membres de sa famille et sa conjointe Sylvie, pour les encourager à appuyer Yves Campbell. De son quartier général, sa chambre d’hôpital, il a mis en place une véritable campagne de financement qui aura permis d’amasser plus de 11 000 $ en un temps record. Voilà le type de geste altruiste qu’un homme, même en fin de vie, peut réaliser à l’aube de son dernier souffle.

Le lien particulier entre Jacques Douesnard et Yves Campbell s’est particulièrement tissé lors d’un épisode de détresse respiratoire au cours duquel M. Douesnard a pu apprécier l’aide et le professionnalisme de l’équipe d’inhalothérapie.

La gentillesse et l’empathie de Yves Campbell et les bons soins prodigués tout au cours du séjour de M. Douesnard à l’Hôpital, de même que les attentions reçues par le personnel soignant, ont inspiré cette marque de reconnaissance de la famille de M. Douesnard et de ses connaissances et amis.

Retour à la liste des témoignages